La déshydratation

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

Deshydratation02.jpg

 

LES RISQUES LIES A LA DESHYDRATATION

La déshydratation est un état qui diminue la performance et qui survient lorsque l’athlète perd ne serait-ce que 2 % de fluides corporels.
La déshydratation diminue la performance athlétique dès lors que le niveau de fluides corporels descend au-dessous de 98 %. La principale cause de déshydratation est la perte de sueur, un processus corporel essentiel qui facilite l’évacuation de la chaleur corporelle dans l’environnement. Lorsque les athlètes ne compensent pas les pertes dues à la sueur, la fonction physiologique du système de régulation thermique de l’organisme est compromise, d’où un risque pour la performance et le bien-être physique des athlètes
.

Qu’est-ce que la déshydratation ?

Quand le niveau de liquide dans le corps devient inférieur à un certain niveau, la performance du sportif est compromise

la perte de liquide résulte essentiellement de la sudation, dont le but est de disperser la chaleur corporelle. Si le sportif ne compense pas le liquide perdu pendant l’effort, ses performances et son bien -être diminuent.

Les causes de la déshydratation

Intensité de l’effort
L’activité
musculaire produit de la chaleur, par conséquent plus l’effort devient intense, plus la température corporelle interne monte.  L’organisme de l’athlète doit alors réguler la température par une production accrue de sueur, ce qui signifie que plus les athlètes travaillent dur, plus ils perdent de sueur.

Environnement
Des températures environnementales élevées activent le système de sudation et provoquent une augmentation des taux de sudation. L’humidité de l’environnement joue également un rôle important en limitant l’évaporation de la sueur, ce qui réduit la perte de chaleur corporelle.

Vêtements & Équipements
Des vêtements amples et légers favorisent la perte de chaleur  en exposant à l’air la peau recouverte de sueur, facilitant ainsi l’évaporation de la sueur. Des vêtements et équipements lourds peuvent piéger la chaleur et la sueur contre la peau, obligeant ainsi l’organisme à produire plus de sueur pour se refroidir.

Génétique
En matière de sueur, l’hérédité joue un rôle important. Les athlètes ayant un mécanisme sensible à la chaleur réagissent fortement aux changements de température corporelle interne, ce qui les prédispose à des taux de sudation plus élevés – et par-là même à des risques accrus de déshydratation. A l’autre extrême, certains athlètes produisent juste assez de sueur pour refroidir efficacement leurs organismes.

État de forme & Acclimatation
Un athlète qui est « plus en forme » suera plus vite – et davantage – qu’un athlète qui est « moins en forme ». Il en va de même pour les athlètes qui sont habitués (acclimatés) à faire de l’exercice dans la chaleur.

Réponse cardiovasculaire
La déshydratation, en réduisant le volume sanguin, met à rude épreuve le système cardiovasculaire. Pour chaque litre de fluide perdu pendant un effort prolongé, la température corporelle monte de 0,3°C, la fréquence cardiaque augmente d’environ huit battements par minute, et le rendement cardiaque (volume de sang pompé par le cœur par minute) baisse d’1 litre/min.

Régulation de la température interne
Non seulement le système cardiovasculaire est responsable du transport des nutriments et de l’oxygène, mais il contribue également à réguler la température corporelle en transférant vers la peau la chaleur produite par les muscles. A mesure que la déshydratation augmente, le système cardiovasculaire a de plus en plus de mal à maintenir une température corporelle centrale normale, laquelle monte de 0,3°C pour chaque litre de fluide perdu pendant l’effort. Sur une période prolongée, cette hausse de température pourrait entraîner une maladie liée à la chaleur, et donc un risque important pour la santé.

Performance cognitive
La déshydratation peut également avoir un impact négatif sur les capacités de prise de décision d’un athlète, notamment dans un environnement chaud.

SIGNES AVANT-COUREURS DE LA DÉSHYDRATATION

La déshydratation diminue la performance athlétique dès lors que le niveau de fluides corporels descend au-dessous de 98 %. La principale cause de déshydratation est la perte de sueur, un processus corporel essentiel qui facilite l’évacuation de la chaleur corporelle dans l’environnement. Lorsque les athlètes ne compensent pas les pertes dues à la sueur, la fonction physiologique du système de régulation thermique de l’organisme est compromise, d’où un risque pour la performance et le bien-être physique des athlètes.

N'ATTENDEZ PAS LES SIGNES DE DESHYDRATATION

Les Symptômes

La déshydratation réduit le volume sanguin et augmente la concentration de sodium dans le sang, ce qui a pour conséquence d’accroître plus rapidement la température corporelle. La déshydratation provoque une série de symptômes qu’il est important de connaitre :

SOIF

BAISSE DE LA PERFORMANCE

NAUSÉE

CRAMPES

DIFFICULTÉS DE CONCENTRATION

ÉTOURDISSEMENTS OU VERTIGES

FAIBLESSE

MAL DE TÊTE

FATIGUE

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article