Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le vélo dans la presse

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

Baveux.jpg

 

Pour tous ceux qui aiment le beau matériel la revue LE CYCLE publie dans son numéro de Mars le guide des vélos des Pros. Matériel superbe pour gros portefeuille.

  Le-Cycle.jpg

 

Publié dans Divers

Partager cet article

Repost 0

10 idées reçues sur les calories

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

goinfre.jpg

 

Les calories ne sont pas toujours là où on croit. On s'alimente parfois en fonction de légendes urbaines; le plus souvent injustifiées et fausses. Chacune a son avis sur la question et on ne sait plus qui croire.

 

 

1) Les fruits secs sont bons en cas de petite faim : faux.

Certes ils sont riches en vitamines et minéraux mais aussi très riches en calories. Pour 100 grammes de fruits secs, il y a de 700 à 900 calories.

2) Les salades ne sont pas caloriques : faux.

En fonction de ce qu'on y rajoute, elles peuvent l'être. Si on y met de l'avocat par exemple, qui est riche en matières grasses ou encore de la vinaigrette. On peut alléger en faisant soi-même un assaisonnement light : une cuillère à café de moutarde, une de vinaigre balsamique, et on remplace une partie de l'huile d'olive par de l'eau ou du fromage blanc 0%. Et surtout on oublie la cesar salade…

3) Le chocolat fait grossir :faux.

Plus il contient de cacao plus il est sain. Le chocolat noir contient à peu près 70 % de cacao, il est donc pauvre en sucre et très bon comme anti-stress. Si on préfère le chocolat au lait, on le choisit alors peu sucré.

4) La margarine contient moins de calories que le beurre : faux.

Ils ont le même nombre de calories, soit à peu près 360 kcal / 100g. La différence est que la margarine contient des matières grasses végétales et le beurre des matières grasses animales, que l'organisme assimile plus.

5) Les pâtes sont caloriques :faux.

Ce sont des sucres lents et apportent seulement 180 kcal / 200g. Ce qui fait grossir est la sauce qu'on choisit pour les accompagner. Il est préférable de les consommer avec un peu de beurre ou une sauce tomate faite maison. Exit les pâtes à la carbonara !

6) Le café est peu calorique : vrai. 

Cependant, on y ajoute toujours du sucre ou de la crème. Certains cafés en poudre sont même enrichis en sucre et chocolat. Pour un café sans calories, il est donc conseillé de le boire noir sans rien y ajouter.

7) Quelques noix à l'apéro ne sont pas si caloriques : faux.

Voilà un petit aperçu des calories que contiennent les noix :

- 100 grammes de pistaches: 599 calories
- 100 grammes de noix du Brésil:660 calories
- 100 grammes de noix de cajou:599 calories

On privilégie alors les crudités à volonté.

8) Les produits 0 % ne contiennent aucune calorie : faux. 

Ils ne contiennent pas de matière grasse certes mais des édulcorants et du sucre. La prise de poids est fréquente avec les produits 0 % car on a tendance à en consommer plus.

9) Le pain blanc est plus calorique que le pain complet : faux.

On y trouve le même nombre de calories. Le pain complet est plus riche en fibres, vitamines et minéraux certes mais n'est en aucun cas moins calorique.

10) L'organisme supporte moins bien les calories en fonction de l'heure : faux.

Même si l'on consomme des calories avant de se coucher, la digestion ne s'arrête jamais. Peu importe l'heure à laquelle les calories sont ingurgitées, elles restent des calories. Et c'est bien dommage…

Publié dans Conseil forme

Partager cet article

Repost 0

Mal aux jambes

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

Jambes.jpg

 

 

MAL AUX JAMBES

C'est bien connu le vélo, cela fait mal aux jambes... Si vous avez un peu d'expérience vous avez tous constaté que les sensations de facilité musculaire sont très variables d'un jour à l'autre. On entend souvent les cyclistes parler de "bonnes jambes". J'avais de bonne jambes aujourd'hui Parfois c'est l'inverse, les cyclistes s'exclament : je n’avais pas de jambes Entendez par là que même pour des intensités faibles les muscles étaient douloureux, alors que parfois, "on ne sent rien", les jambes sont légères et tournent presque toutes seules.

Si on arrive à déterminer des seuils d'effort physiologiques en ce qui concerne l'intensité cardiaque par exemple, bien malin celui qui pourra élucider ce mystère du seuil de douleur musculaire qui ne coïncide pas toujours avec le seuil physiologique. Car bien souvent lorsque les jambes sont vite douloureuses, le coureur ne parvient à atteindre des hautes intensités d'efforts.

.. On possède quelques pistes à ce sujet On possède quelques pistes à ce sujet : - réserves en glycogène trop basse limitant l'activité énergétique musculaire -fatigue musculaires f - état d'hydratation insuffisant - tonus musculaire et problèmes circulatoires, c'est bien connu rester debout est mauvais pour les cyclistes. - températures extérieures, ne pas se balader en cuissard court par moins de 15° ni en long par 25° et plus.

 

L'expérience permet de mieux gérer ces sensations d'inconfort musculaire. D'une manière générale respecter les délais de récupération suffisant avant d'entreprendre un nouvel effort intense. Rechargez votre organisme en glucides, prenez soin de vos muscles; (Etirements, massage, station debout à limiter....)

 

Etirements

Partager cet article

Repost 0

Savoir choisir ses roues

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

Roues02.jpg

 

 

 

      

Publié dans Technique du cycliste

Partager cet article

Repost 0

SANTE

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

Sante.jpg

Partager cet article

Repost 0

Le cyclisme en Bretagne

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

Télégr

Publié dans Divers

Partager cet article

Repost 0

La sciatique

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

sciatique-copie-1.jpg

 

LA SCIATIQUE EXPLIQUEE AUX CYCLISTES

 

De tous les sports, c'est le cyclisme qui prédispose le plus aux problèmes de sciatique. Cette affection se manifeste d'abord par une gêne, puis par une véritable douleur qui irradie dans la fesse et la cuisse.

UN MUSCLE DOUBLEMENT SACRE

Le principal responsable de la sciatique est le pyramidal fessier. Tous les cyclistes devraient connaître ce muscle. D'abord parce qu'il contribue au mouvement de pédalage. Ensuite, parce qu'il est souvent le siège de douleurs qualifiées d'exquises bien qu'elles n'aient rien d'agréables. On le désigne aussi par l'expression "muscle sacré" puisqu'il s'insère sur le sacrum, l'os qui termine la colonne vertébrale. Il chemine ensuite à travers le petit bassin et termine sa course sur une arête osseuse en haut du fémur, appelée grand trochanter. Par sa situation profonde, le pyramidal se trouve en contact avec beaucoup d'autres muscles (fessiers, jumeaux du bassin), mais aussi avec des artères, des veines, des vaisseaux lymphatiques, etc. Et puis, surtout, il côtoie des nerfs comme le grand et le petit sciatique. Et c'est là que les choses se compliquent. Car en prenant du volume, il arrive que le pyramidal comprime les cellules nerveuses, ce qui entraîne des sensations de "noeuds" musculaires et des douleurs sciatiques.

UNE PYRAMIDE, A QUOI ÇA SERT ?

A vélo, le pyramidal est sollicité à chaque fois qu'on tend la jambe. Sur un parcours plat de 60 kilomètres, on enregistre déjà plus de 10.000 cycles de contractions. Les choses se compliquent encore chez les cyclistes un peu plus lourds que la moyenne. Du fait de l'augmentation de la pression sur la selle, surtout lorsqu'ils se placent en position de recherche de vitesse avec les mains en bas du cintre et à force de tirer sur la pédale avec la jambe arrière, ils glissent progressivement en position "bec de selle" (au bout de la selle), ce qui tasse encore un peu plus le pauvre pyramidal. Voilà comment une mauvaise assise et une progression trop rapide dans l'effort sont les deux principales causes d'apparition des douleurs sciatiques. 

REPOS FORCE

Que faire en cas de douleur ? Tout d'abord consulter le médecin ou le kiné qui détermineront l'origine de la plainte. Celle-ci peut être musculaire, comme nous venons de l'expliquer, mais elle a parfois d'autres causes. Par exemple, un lumbago avec compression du nerf sciatique au niveau des vertèbres lombaires. De toute façon, il faut prévoir un arrêt de l'activité cycliste d'une à plusieurs semaines suivant la gravité du cas. On s'efforcera cependant de garder la forme grâce à des activités moins agressives pour le pyramidal, la natation par exemple. On évitera aussi les longs trajets en voiture ou les interminables positions debout

LE RETOUR AU NERF LIBRE

Il se peut que ni les étirements, ni l'ostéopathie, ni les massages, ni même les infiltrations n'apportent de réconfort. Il faut alors envisager l'intervention chirurgicale. Celle-ci consiste en une neurolyse, c'est-à-dire une libération du nerf sciatique par la section partielle du muscle pyramidal au niveau de la jonction musculo-tendineuse. Cette intervention apporte une solution assez radicale au problème, à condition évidemment de bien suivre le programme de rééducation et de musculation pour lequel il faut prévoir un délai minimum de six mois. 

sciatique2

Partager cet article

Repost 0