Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Robert MARCHAND

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

Robert Marchand2

 

Robert MARCHAND fait de nouveau parler de lui

Nouveau record de l'heure des Masters de plus de 100 ans.

A 102 ans il a parcouru 26,927 Km dans l'heure sur le nouveau vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines

Publié dans A l'honneur

Partager cet article

Repost 0

Presse Galette des rois

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

Le Télégramme du 21 Janvier 2014

Galette14

Publié dans Le VSPC dans la presse

Partager cet article

Repost 0

Galette des rois 2014

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

galette2

 

Une soixantaine de participants ont tiré les rois et au cours de cette cérémonie, le président a remis des coupes. A jean louis Roche pour ses résultats dans ses participations à de nombreuses cyclosportives, la mise à l’honneur de nos deux féminines, Brigitte Le Bris, Michèle David et pour leur assiduité, dans l’ordre François Coat, Jean Calvez, Michel Le Bouffo.


Photographies de la galette.

Publié dans Activités club

Partager cet article

Repost 0

Sortie du dimanche 12 Janvier 2014

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

Sortie de 24 adhérents le matin du dimanche 12 Janvier 2014

DSCN0169


 

Publié dans Activités club

Partager cet article

Repost 0

Faites en autant avec votre vélo

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

Colnago.jpg

Cliquez sur moi

Publié dans Divers

Partager cet article

Repost 0

Galette des Rois

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

Galette

Publié dans Activités club

Partager cet article

Repost 0

La coupure annuelle

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

Vélos repos

 

La coupure annuelle

Dans une saison cycliste il y a 4 grandes périodes, celle qui fait le lien entre deux saisons s’appelle la coupure annuelle ou pour d’autres hivernales. Elle est à la fois importante et souvent attendue après une longue saison d’entraînement et de compétitions.

Qu’est  ce qu’on entend par coupure ?

C’est une période où on coupe toutes les activités physiques, c’est à dire qu’on ne fait plus du tout de sport !
Pour d’autres cela peut être l’arrêt de l’activité principale mais en pratiquant d’autres sports en « loisir » sans but précis.

Quand faire sa coupure ?

En général la coupure intervient quand il n’y a plus d’objectif ou de compétition en vue. Le début de l’automne (courant Octobre) est en général propice puisque l’activité de cyclisme sur route est quasi inexistante (plus de course sur route toutes fédérations confondues ainsi que les cyclo-sportives). A moins d’avoir un autre défi sportif, cela reste en général le moment idéal pour la faire.

Quel est le but de la coupure ?

Le but principal de la coupure annuelle est avant tout de RÉCUPÉRER, DÉCOMPRESSER, DÉSATURER, tant au niveau physique (physiologique) que mentale (psychisme).

Physiquement :
Ne plus solliciter son organisme va lui permettre de désaturer de toutes les toxines engendrés par la fatigue qui s’est accumulée durant toute la saison. C’est aussi permettre à l’organisme la réparation des micros-traumatismes musculaire ou ligamentaire en laissant le corps au repos.

Mentalement :
Le sport en compétition impose un entraînement régulier dans des conditions parfois difficiles : chaleur, froid, pluie, de soutenir ses efforts afin de ne pas régresser, subir le stress pendant l’entraînement et lors des compétitions , tous cela amènent obligatoirement à une saturation mentale. Forcément il y a un moment où on a plus envie de s’imposer toutes ses sollicitations et notre motivation n’est plus du tout au rendez-vous, d’où cette envie soudaine de vouloir « couper » « arrêter » son activité.

Combien de temps ?

C’est la grande question que se pose tout le monde….

Je dirais qu’elle doit être comprise entre 10 jours et 1 mois suivant le profil du sportif et de son activité.
Plus on est un sportif de haut niveau plus la coupure devra être courte mais suffisante, afin de bien récupérer physiquement et plus particulièrement au niveau psychique du fait des contraintes imposés. Le problème est bien là il faut trouver le bon compromis pour limiter la baisse trop importante de ses capacités physiques tout en ayant suffisamment décompressé au niveau mentale pour retrouver toute la motivation nécessaire.

Un mois de coupure totale sans aucune activité physique, on peut estimer redémarrer pratiquement de zéro plus particulièrement pour les débutants. Cela dit pour un sportif qui a accumulé plusieurs saisons avec peu de coupure cela peut être salvateur de faire une grande coupure. Ce n’est pas rare de voir des sportifs suite à une blessure s’arrêter plus d’un mois et revenir plus fort qu’il ne l’était auparavant. Cela se fera forcément par une préparation plus longue et progressive puisqu’on part d’un niveau inférieur.

Pour un sportif dit « loisir » qui n’a pas spécialement d’objectifs à court terme, la coupure pourra se prolonger sur un mois tout en pratiquant d’autres sports, cela limitera certainement une prise de poids excessive. Elle peut être très courte aussi dû à de l’inactivité.

Une fois encore le mental joue un rôle primordial si on n’a pas suffisamment décompressé dans sa tête et qu’on s’oblige à reprendre l’entraînement, on risque de le payer rapidement en perdant de sa motivation pour ne pas s’être ressourcer suffisamment longtemps.

Inversement quand on s’arrête trop longtemps sans activité physique on perd un peu de son dynamisme et on peut avoir tendance à vouloir reculer le moment venu de reprendre son activité, donc attention à une coupure trop longue !

 

Conclusion

 

A chacun de trouver le bon timing pour faire sa coupure annuelle, cela dépend avant tout du déroulement de sa saison, ce qu’elle a généré comme fatigue physique ou psychique. A partir de là, il suffit de couper le temps nécessaire c’est à dire ni trop peu ni trop longtemps pour repartir comme neuf physiquement et mentalement pour abord

Pieds_Eventail.jpg

Publié dans Conseil forme

Partager cet article

Repost 0

2014

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

2014.jpg

Partager cet article

Repost 0