Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Championnat d'Europe sur piste

Publié le par Vélo Sport de la Presqu'île de Crozon

Championnat d'Europe sur piste

Au lendemain de la médaille d'or de Quentin Lafargue sur le kilomètre, l'équipe de France s'est offert jeudi un nouveau titre aux Championnats d'Europe, disputés à domicile, à Saint-Quentin-en-Yvelines.
Le jeune quatuor bleu, composé de Thomas Denis (19 ans), Corentin Ermenault (20 ans), Florian Maitre (20 ans) et Benjamin Thomas (21 ans), a remporté l'or en poursuite en battant l'Italie en finale (3'57''594 contre 3'58''871). La Grande-Bretagne a complété le podium.

Petit rappel : Florian MAITRE petit-fils de notre ancien président de club Philippe MAITRE, crozonnais par sa grand-mère Marie-France.

La France termine première au classement des médailles des championnats d'Europe de cyclisme sur piste à Saint-Quentin-en-Yvelines ! Les Bleus ont décroché deux dernières médailles ce dimanche, jour de clôture de la compétition, portant le total à sept (dont trois en or). Charly Conord a glané le bronze sur le keirin, en terminant derrière le Tchèque Tomas Babek et l'Ukrainien Andriy Vynorourov. Dans la course à l'américaine, Morgan Kneisky et Benjamin Thomas ont quant à eux remporté l'argent, finissant à six points des Espagnols Sebastian Mora et Albert Torres.

Florian

Florian

Partager cet article

Repost 0

SANTE

Publié le par Vélo Sport de la Presqu'île de Crozon

Le cyclisme ne cause ni troubles de l'érection ni stérilité

La Parisienne > Santé|13 juillet 2014, 9h24 | MAJ : 16 octobre 2016

Une nouvelle étude sur les cyclistes hommes offre des résultats plutôt rassurants concernant les conséquences à long terme du cyclisme sur la santé, même si une légère augmentation du risque du cancer de la prostate signifie que les hommes devraient quand même envisager de changer leur selle.Inspirée par l'inquiétude des professionnels de la santé concernant une possible association entre les impacts sur les parties génitales masculines pendant la pratique du cyclisme et les troubles de l'érection, la stérilité et le cancer de la prostate, cette étude de population transversale a examiné 5.282 cyclistes hommes. La bonne nouvelle, c'est que les chercheurs, basés à Londres, et dont l'étude a été publiée dans le Journal of Men's Health, n'ont découvert aucune corrélation entre le cyclisme et des troubles de l'érection diagnostiqués par les patients eux-mêmes ou entre le cyclisme et une stérilité diagnostiquée par un médecin. Pour les hommes de plus de 50 ans en revanche, les chercheurs ont noté une légère augmentation du risque d'un cancer de la prostate chez ceux qui pratiquaient le cyclisme plus de quatre heures par semaine. "Les médecins devraient discuter des risques potentiels et des effets bénéfiques pour la santé du cyclisme avec leurs patients, et l'impact que cela pourrait avoir pour leur état de santé général", déclare Ajay Nehra, médecin, éditeur en chef de la revue scientifique Journal of Men's Health et directeur du département d'urologie du centre médical de l'université Rush à Chicago. Pourtant, dans le monde du cyclisme, de tels avertissements venus des professionnels de la santé sont souvent ignorés. Un dégoût tacite des produits conçus pour la santé et le confort, et qui n'offrent aucun avantage sportif, associé à une culture où il faut "surmonter sa douleur", fait que les cyclistes continuent d'utiliser des selles traditionnelles malgré l'inconfort qu'elles provoquent et malgré une pléthore de produits pensés pour éliminer le problème. Si beaucoup de selles confortables existent, comme le Real Seat, des versions plus aérodynamiques, comme le Moon Saddle sont disponibles, et ceux qui pratiquent le cyclisme en montagne préféreront peut-être le Spongy Wonder MK9, conçu pour des chemins difficiles. Selon les professionnels de la santé, l'inquiétude concernant des lésions génitales ne devrait pas être limitée aux hommes. Une étude publiée dans le Journal of Sexual Medicine a découvert que les cyclistes femmes risquaient davantage de souffrir de déchirures vaginales et de fonctions neurologiques moins performantes que le groupe de coureuses avec lequel elles avaient été comparées. Les produits mentionnés plus haut se destinent aux hommes comme aux femmes. 

 

Partager cet article

Repost 0

CERTIFICAT MEDICAL

Publié le par Vélo Sport de la Presqu'île de Crozon

Pratique sportive et certificat médical valable 3 ans

Assurance responsabilité civile et certificat médical préalable à la pratique d'un sport sont indispensables pour exercer une activité sportive en toute sécurité.

Plan détaillé :

  1. Introduction
  2. Certificat médical délivré à compter du 1er septembre 2016
  3. Consultation à 23 euros, qui passera à 25 euros au 1er mai 2017
  4. A compter du 1er juillet 2017

Introduction

Les bonnes résolutions de septembre vont conduire de nombreux actifs à s'inscrire à un club de sport, pour l'exercice duquel certains documents sont obligatoires. En effet, avant de commencer une activité sportive, le pratiquant doit généralement produire un certificat médical attestant l'absence de contre-indication à la pratique de l'activité physique ou sportive pour laquelle il est sollicité.

La circulaire du 27 septembre 2011 relative à la rationalisation des certificats médicaux rappelleles cas où le certificat médical est obligatoire. Attention, car les règles changent au 1er septembre 2016, en application de la loi santé et d'un décret (n°2016-1157) du 24 août 2016. La seconde partie de la réforme s'appliquera à compter du 1er juillet 2017.

Certificat médical délivré à compter du 1er septembre 2016

Un renouvellement régulier du certificat médical peut être exigé par la fédération en fonction de l'âge du sportif et de la discipline, mais aussi en fonction du rythme des compétitions. Dans tous les cas, et jusqu'au 1er juillet 2017, le document doit être daté de moins d'un an, rappelle leministère de la santé. Selon le nouvel article D231-1-1 du Code du sport, la durée d'un an s'apprécie au jour de la demande de la licence ou de l'inscription à la compétition par le sportif.

En outre, l'association sportive informe ses adhérents de l'intérêt que présente la souscription d'un contrat d'assurance de personnes couvrant les dommages corporels auxquels leur pratique sportive peut les exposer (responsabilité civile), prévoient les articles L231-2 et L321-4 du Code du sport.

La première délivrance d'une licence sportive est subordonnée à la production d'un certificat médical attestant que la personne ne présente pas de pathologie contraire à la pratique de l'activité physique ou sportive, sachant que le certificat médical peut également porter sur des disciplines connexes. Le principe est de protéger le sportif contre un risque connu (ex : en cas de problème cardiaque, le foot est déconseillé).

A l'école, un certificat médical n'est pas exigé pour suivre les cours obligatoires d'éducation physique et sportive (EPS), mais il peut être demandé à l'élève qui souhaite être dispensé d'un ou plusieurs cours, la production d'un certificat médical d'inaptitude (totale ou partielle). Dans ce cas, le certificat médical indique obligatoirement la ou les disciplines scolaires dont la pratique est contre-indiquée par le médecin.

Pour certaines disciplines, au regard des risques qu'elles présentent pour la sécurité ou la santé des pratiquants lors de compétitions (ex : karaté, escalade, boxe, voile de compétition, etc.), l'examen médical est plus poussé.

Liste des disciplines sportives à risque

S'agissant des disciplines sportives qui nécessitent au sens de l'article L231-2-3, la réalisation d'un examen médical plus poussé, il s'agit :

·        des disciplines sportives qui s'exercent dans un environnement spécifique :
alpinisme ;
plongée subaquatique ;
spéléologie.

·        des disciplines sportives, pratiquées en compétition, pour lesquelles le combat peut prendre fin, notamment ou exclusivement lorsqu'à la suite d'un coup porté l'un des adversaires se trouve dans un état le rendant incapable de se défendre et pouvant aller jusqu'à l'inconscience (ex : karaté, boxe) ;

·        des disciplines sportives comportant l'utilisation d'armes à feu ou à air comprimé ;

·        des disciplines sportives, pratiquées en compétition, comportant l'utilisation de véhicules terrestres à moteur à l'exception du modélisme automobile radioguidé (ex : karting) ;

·        des disciplines sportives comportant l'utilisation d'un aéronef à l'exception de l'aéromodélisme ;

·        du rugby à XV, le rugby à XIII et le rugby à VII.

Lorsque la personne pratique plusieurs activités sportives, elle doit présenter un certificat médical portant sur l'ensemble de ces disciplines.

En ce qui concerne les sportifs de "haut niveau", le médecin d'un sportif peut délivrer un certificat de non contre-indication à la compétition qui s'impose à sa fédération sportive.

Consultation à 23 euros, qui passera à 25 euros au 1er mai 2017

La visite médicale qui précède la délivrance du certificat est un acte de médecine préventive dont le coût n'est pas pris en charge par la sécurité sociale (article L321-1 du code de la sécurité sociale). La consultation d'un médecin généraliste à 23 euros - puis 25 euros à partir de mai 2017 indique service-public - est entièrement à la charge de l'assuré, sauf s'il en profite pour demander le certificat à l'occasion d'une consultation habituelle, par exemple pour faire renouveler une ordonnance.

Lorsque le patient a par exemple des antécédents médicaux sérieux (ex : souffle au coeur, opération récente d'un genou) la consultation d'un médecin du sport est vivement recommandée.

A défaut de présenter de certificat médical, en cas de blessure ou d'accident, le pratiquant sera privé du bénéfice de l'assurance obligatoirement contractée lors de la souscription de sa licence.

A compter du 1er juillet 2017

Rappelons que c'est la loi santé du 26 janvier 2016 qui a réformé le délai de validité des certificats médicaux. Patrick Kanner, le ministre de la ville, de la jeunesse et des sports a fait adopter lesmesures de simplification suivantes :

·        permettre à un médecin de délivrer un seul certificat médical pour plusieurs activités sportives ;

·        diminuer la fréquence de ce contrôle médical : le certificat de non-contre-indication reste nécessaire mais pourra être renouvelé seulement tous les 2 ou 3 ans, selon l'âge du licencié, les antécédents ou facteurs de fragilités connus du sportif, et au regard des contraintes d'intensité de la pratique et de la discipline (un décret à paraitre fixera la liste des activités concernées);

·        permettre à un sportif de participer à des compétitions à partir du moment où il présente une licence sportive en cours de validité, sans qu'il soit nécessaire de fournir un certificat médical supplémentaire ;

·        permettre l'accès aux activités sportives organisées par les fédérations scolaires à partir du moment où les jeunes sont reconnus aptes à la pratique en cours d'éducation physique et sportive, EPS.

Le décret d'août 2016 prévoit ainsi qu'à compter du 1er juillet 2017, la présentation d'un certificat médical d'absence de contre-indication est exigée tous les 3 ans. Sa durée de validité est donc allongée.

Le sportif doit néanmoins renseigner, entre chaque renouvellement triennal, un questionnaire de santé dont le contenu sera prochainement précisé. Il atteste auprès de la fédération que chacune des rubriques du questionnaire donne lieu à une réponse négative. A défaut, il est tenu de produire un nouveau certificat médical attestant de l'absence de contre-indication pour obtenir le renouvellement de la licence.

En revanche, rien n'est spécifié en ce qui concerne les participations à des événements ponctuels. Si par exemple vous comptez participer à une course à pied (alors que vous n'êtes pas licencié à la FFA), vous devez a priori continuer à présenter aux organisateurs un certificat de "non contre-indication à la pratique de la course à pied en compétition". Contacté, le ministère des Sports ne nous a pas encore précisé si le document est alors valable pour 1 an ou 3 ans...

Partager cet article

Repost 0

Disparition de JO VELLY

Publié le par Vélo Sport de la Presqu'île de Crozon

Disparition de JO VELLY

Joseph Velly est né à Crozon le 10 mars1938. Il a côtoyé les plus grands de son époque ; Jacques Anquetil, Raymond Poulidor, Louison Bobet qui fut son mentor, pour ne citer que les plus célèbres.

Spécialiste du « contre la montre », il a notamment remporté, en 1961, le trophée Baracchi. Cette même année il fut sacré champion de France de poursuite, toutes catégories .En 1963 toujours au trophée Baracchi, associé au grimpeur Novalés, ils devancent la paire Anquetil-Poulidor, s’attribuant ainsi pour la seconde fois la palme et infligeant au passage, une cinglante défaite « au grand Jacques ». Cette même année, il fut lauréat du challenge Pernod dans la catégorie promotion, récompensant le meilleur coureur français de moins de 25 ans. En 1964, Jo Velly s’illustra au « Paris-Nice » en s’adjugeant la 5è étape. Il arrête sa carrière à 27 ans

Malgré sa maladie, Jo Velly n’avait pas raccroché. On pouvait le rencontrer régulièrement sur les

Routes de La presqu’île de Crozon à vélo

Jo Velly , nous a quitté cette semaine pour le paradis de coureurs cyclistes

Partager cet article

Repost 0