Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Assemblée Générale du 27.11.2009

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

Pour le compte rendu de l'Assemblée Générale,
cliquez ici






Et pour conclure l'assemblée générale ...
Henri nous proposait de trinquer pour son année de plus pris en septembre

smilie

Publié dans Activités club

Partager cet article

Repost 0

Tenue pluie ...

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

... spéciale femme !!

Publié dans Activités club

Partager cet article

Repost 0

Carhaix ... un autre temps ...

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon


Arrêt ravitaillement à la fontaine de Carhaix

Publié dans Histoire du cyclisme

Partager cet article

Repost 0

Rendez vous à Tal ar Groas ...

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

... pour la sortie du mardi ...
... nous pouvions voir quelques cyclistes du VSPC ...


... indispensable la pause messieurs avant le départ ...



Le départ ... 1er groupe ...


... le 2ième groupe ...



Partager cet article

Repost 0

L'équipement du cycliste en hiver

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

C’est l’hiver, la pluie voir la neige, le froid, le vent, sont des conditions particulièrement éprouvantes pour évoluer en cyclisme et préparer la saison prochaine.
 Il est nécessaire de privilégier quelques accessoires et vêtements pour vos sorties hivernales
afin de ne pas subir un calvaire et progresser.

smiley

La culotte longue et chaude
Votre choix devra se porter vers une culotte coupant le vent, mais aussi capable de maintenir votre chaleur corporel. L’important également est de privilégier une culotte étanche à l’eau. La présence d’une peau épaisse avec ou sans coutures est un excellent gage de confort. Il faut aussi que le cuissard soit très bien ajusté au niveau des parties pour ne pas subir d’échauffements. Préférez les cuissards avec bretelles, ils facilitent une bonne respiration avec le ventre. Acheter celui-ci avec des bretelles en Mesh sur la partie haute du corps afin de faciliter la ventilation et le rejet de la transpiration vers l’extérieur. Beaucoup de marques vendent des cuissards avec du silicone présent sur le bas autour des cuisses évitant la remontée du cuissard durant l’effort. Quelques bandes réfléchissantes présentes sont un plus pour la visibilité réduite de l’hiver. N’empilez pas des couches succesives, il vaut mieux se payer une culotte efficace plutôt qu’une culotte d’été avec une longue par-dessus. Cela défavorise la respiration. Enfin coté prix, la qualité se paye !



La veste thermique
Optez pour une veste thermique légère, étanche et coupe-vent. L’apparition des tissus techniques depuis quelques années a rendu plus efficace la ventilation, le confort, la légèreté des vêtements de cyclisme. Une ouverture centrale entière sur l’avant est le meilleur compromis pour une veste. Il permet d’ouvrir en plein et d’optimiser la ventilation lors d’ascension de cols. Les petits plus sont des ouvertures sur les cotés pour permettre la ventilation. Un col haut est un excellent critère. Des poches à fermeture éclair dans le dos sont très pratiques. Choisissez votre veste avec de grandes poches pour l’hiver, car vous devrez embarquer beaucoup plus de matériel, gants, bonnets, chambres, pates de fruits, …
La présence d’un silicone sur le bas du maillot évitera la remontée de celui-ci.
Choisissez une veste avec des parties réfléchissantes.


Le maillot de corps
Depuis quelques années, les progrès constatés des matériaux ont fait apparaitre dans le commerce des tissus techniques, très légers et performants. Ces tissus ont pour principales caractéristiques l’amélioration de la ventilation du corps, le maintien à bonne température. Ils se portent près du corps, un col haut n’est pas forcément l’idéal si vous possédez déjà une veste avec col haut serré. Pensez que le cou est un peu serré par plusieurs couches et compresse le sang.

Puis-je rouler avec un maillot de corps et une veste thermique seulement ?
L'apparition des tissus techniques est une révolution dans le milieu sportif depuis plusieurs années. Il est inutile de s'axer sur le nombre de couches portées, mais bien sur la qualité des vêtements.

La matière des maillots de corps est faite pour mieux évacuer la transpiration et réguler au mieux la température de votre corps. Garder votre corps au sec sans de grosses goutes d'eau qui dégoulinent durant l'effort est une sensation agréable de surcroit, mais surtout permet d’enlever une partie froide durant la descente. Les maillots sont faits pour ventiler et toute couche supplémentaire située sur le maillot autre que la veste ne permettra pas d’évacuer la transpiration correctement. Privilégiez donc un maillot de corps + une veste de qualité.



Les gants
Lorsqu’il fait froid, les doigts sont fortement sollicités durant les sorties hivernales. Optez pour des modèles chauds, résistants à la pluie et ventilant. Vous trouverez dans le commerce des marques qui fabriquent des gants simili moufles avec deux parties. C’est confortable, mais forcément un peu moins pratique au niveau du pilotage. Disponible à l’achat aussi, des petites chaufferettes qui se glissent dans les gants. Bien agréable !



Les chaussettes
Hautes et chaudes, optez pour un modèle ventilant, plus épais et confortable. Ne négligez pas le confort, avec une épaisseur sur les points de frottements. Ne roulez pas avec les pieds mouillés, c’est un risque majeur d’irritation.


Les chaussures
L’idéal est d’avoir une seconde paire réservé pour l’hiver pour les déformer un peu. Vous trouverez des chaufferettes qui se glissent dans les chaussures, idéal pour les longues sorties.



Les surchaussures
Eléments indispensables en hiver car les pieds sont fortement sollicités par temps froid et reçoivent les projections par temps de pluie. Choisissez des modèles étanches au vent et à la pluie. Préférez de la qualité, prenez le temps de comparer et d’essayer.

Les lunettes
Conseillées car elles protègent vos yeux. Optez pour un modèle performant de catégorie 3 minimum. Elles doivent bien tenir sur le nez et sur la tête, ne pas trop serrer, bien ventiler. En hiver elles protègent du froid et du vent.

Le bonnet de casque
Casque obligatoire aussi, pas question de supprimer le casque en hiver et de porter un simple bonnet. Sachez que les possibilités de chute en hiver sont plus importantes. Optez pour un bonnet de casque, en matière fine. Il protège votre front et vos oreilles. Attention néanmoins l’audition est légèrement réduite et par conséquent votre vigilance aussi !


Un équipement de qualité et adapté aux températures hivernales est nécessaire pour la pratique du vélo par temps froid. Les tissus techniques sont efficaces mais ont un prix élevé.
N’hésitez pas à acheter de la qualité, c’est un investissement à long terme.

Publié dans Technique du cycliste

Partager cet article

Repost 0

"Dictionnaire amoureux du Tour de France"

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

Une idée cadeau à insérer dans la liste pour le Père Noël



Poète, romancier, et fou de petite reine, Christian Laborde nous raconte avec verve et lyrisme tout ce qui a fait l’épopée du Tour et le destin de ses champions de légende ou de ses héros d’un jour.

De A « Abdoujaparov -le sprinter Ouzbek aux cuisses comme deux sacs de frappe- » à Z comme « Zéro (boule à ) », Christophe Laborde nous régale des innombrables petites histoires qui ont fait la grande histoire du Tour : le Byrrh-Citron bu par le Belge Jules Masselis sur la route de Chamonix en 1911, la glace à la vanille dégustée par Federico Bahamontes au sommet du col de Romeyère, la chevauchée de Charly Gaul dans la Chartreuse en 1958…

La feuille de chou de Coppi Christian Laborde nous raconte aussi la terrible chute de Luis Ocaña dans le col du Menté, Fausto Coppi glissant une feuille de chou sous sa casquette pour se protéger sa nuque du soleil d'Aubisque, Eddy Merckx s'emparant de tous les maillots à Mourenx, Poulidor et Anquetil épaule contre épaule dans le Puy de Dôme, l'audace de la lanterne rouge Pierre Matignon qui résiste au retour de Merckx et l'emporte au sommet de ce même Puy de Dôme, l’élégance de Miguel Indurain sur son Pinarello…

Une étape de … 470 km ! Christophe Laborde nous rappelle qu’en 1913, l’étape la plus courte faisait … 325 kilomètres et la plus longue 470 ! En cas de problème, les cyclistes n’avaient pas le droit à une quelconque assistance. Quand Eugène Christophe casse sa fourche, il doit s’arrêter dans une forge pour la réparer lui-même.

Yvette et son accordéon L’auteur nous replonge aussi dans tout ce qui a fait ou qui fait encore l’ambiance unique du Tour de France : la longue caravane festive et multicolore, les bidons que l'on ramasse sur le bord de la route, les motards Cinzano debout sur leurs motos dans les années 50, les musettes du ravitaillement, l’accordéon d’Yvette Horner !... S comme soupe Du Tour, Christian Labord n’en a retenu que les bons moments. C’est d’un revers de main qu’il balaie le fléau du dopage. Il l’évoque seulement à la lettre

S (comme Soupe) pour écrire que « les héros accommodent leur soupe d’un peu d’héroïne. Pas de quoi en faire un plat ». Morceau choisi « Le Mont Ventoux, cafetière bleue posée sur la nappe du Comtat Venaissin. On se demande comment la route a fait pour se hisser jusqu’au sommet de ce sac de roche et de sel, sur les parois duquel il est impossible de poser un doigt ans se brûler ».

"Dictionnaire amoureux du Tour de France", textes de Christian Laborde, illustrations d’Alain Bouldouyre, éditions Plon éditions, 2007, 425 pages

Publié dans Divers

Partager cet article

Repost 0

Le vélo et l'armée

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

Le vélo, comme mode de transport militaire, avait des avantages certains. Il permettait au soldat de se déplacer plus vite qu'à pieds, de parcourir des dizaines de kilomètres par jour, de transporter plus d'équipement ou matériel. Le vélo passait aussi relativement plus facilement qu'un véhicule motorisé, pouvait se faufiler dans des passages étroits ou des sentiers. Enfin bref, le vélo a constitué un véhicule utile et efficace pour nombres de soldats

       
 
         


Un vélo pliant proposé par
Seidel et Naumann en 1898





Une affiche de 1915 dessinée par F.G Schiette
pour la Légion des Indes néerlandaises






Une bicyclette fabriquée pour l'armée britannique par Claviger cycle
 à Manchester en 1888





Le tricycle Duplex comportant une mitraillette intégrée dans le guidon





Le canon cycloporté de l'armée américaine




Un jeune volontaire de l'armée allemande pendant la 1ère guerre mondiale




L'armée hollandaise met à l'essai les brancards portés par des bicyclettes




Cette affiche illustre le rôle joué
par les messagers cyclistes dans l'armée française

Publié dans Histoire du cyclisme

Partager cet article

Repost 0

Les antioxydants pour "dérouiller" son corps

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

Les antioxydants sont dans l'air du temps. Ces « anti-rouilles » luttent contre le vieillissement de nos cellules. Ils aident à la prévention des maladies cardiovasculaires et sont très utiles aux cyclistes dont les efforts répétés favorisent la production des radicaux libres.

Les radicaux libres, ce sont ces microparticules issues de la consommation d'oxygène par notre organisme. Ils deviennent néfastes quand ils sont produits en trop grande quantité, ce qui est le cas pour les cyclistes. Ces derniers sont plus gros consommateurs d'oxygène que la moyenne, surtout en cas d'efforts soutenus et/ou prolongés. Leurs cellules et tissus sont donc oxydés, « rouillés », ce qui peut favoriser l'apparition de tendinites ou de micro-traumatismes musculaires.

L’huître qui nous veut du bien …. Nos cellules, heureusement, fabriquent des enzymes qui neutralisent les excès de radicaux libres, à condition d'être nourries d'oligo-éléments apportées par notre alimentation (zinc, cuivre, fer...). On trouve ce type d'antioxydant dans les fruits de mer, les huîtres, la levure de bière, les abats, le foie, le germe de blé, les laitages ou encore les
légumes secs.

Vitamines C et E Les vitamines C (agrumes, cassis, kiwi, fraise, choux... ) et E (huile de noix, germe de blé, amandes, noisettes) piègent également ces oxydants de l'organisme. Le bêta-carotène est un autre antioxydant de choix. On le trouve dans les carottes ou les poivrons, mais aussi dans d'autres caroténoïdes (tomates, brocolis, épinards, melons, pastèques...).

Enfin, vous entendez sûrement parler des polyphénols, source de multiples de bienfaits... dont une action antioxydante. Vous les trouvez notamment dans les fruits rouges, les tomates, les pommes, les agrumes, les abricots, les céréales, le raison et, bien sûr, le vin (à condition d'en consommer avec la plus grande modération).

L'idéal est d'avoir une alimentation équilibrée avec la gamme complète de tous ces antioxydants. En résumé, des fruits et des légumes de toutes les couleurs, sans oublier les huîtres, le germe de blé et la levure de bière !

Publié dans Conseil forme

Partager cet article

Repost 0

Trêve hivernale

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

Un article en complément de celui ci

Le cycliste peut profiter de la trêve hivernale pour pratiquer d'autres sports que le cyclisme, tout en continuant à pédaler une fois par semaine... ou pas.

Cela permet de varier les plaisirs, d'éviter la lassitude... et de retrouver une pratique cycliste intensive avec une plus grande motivation.

Bien cibler son sport complémentaire permet en plus d'en tirer les plus grands bénéfices pour sa discipline favorite !

Cyclo-cross : c'est la discipline la plus proche du vélo de route... tout en étant différente. Sport très exigeant, très complet, très technique. Idéal pour travailler le rythme et la vélocité. Conseillé aussi pour améliorer son adresse : les réflexes acquis et le sens de la trajectoire sont très utiles sur la route, surtout dans les descentes. Réclame un véritable apprentissage. S'il s'agit d'un sport de complément, ne pas essayer de suivre les pratiquants aguerris qui font du cyclo-cross une véritable spécialité. Ne pas tenter le diable si le terrain est en très mauvais état (trop boueux, gel...) Attention, ce sport demande du matériel spécifique et donc un investissement.

VTT : Développe les mêmes qualités techniques que le cyclo-cross : vélocité, changement de rythme, sens de la trajectoire, adresse... avec un aspect ludique plus marqué. Sur les parcours accidentés, permet de dépenser beaucoup d'énergie en peu de temps. Comme en cyclo-cross, gare à la chute.
smilie

 Footing : Dépense énergétique importante : une heure de footing à allure soutenue est tout à fait bénéfique. Pratique si on dispose de peu de temps. Très bon pour le système cardio-respiratoire. Permet de s'oxygéner dans la nature. Attention : éviter le bitume, traumatisant pour les tendons et les ligaments. Même sur les chemins ou en sous-bois, choisir des chaussures de qualité, avec un bon amorti, sous peine de tendinite. En revanche, le jogging ne sollicite pas les mêmes muscles que le cyclisme : il faut donc continuer le vélo pour ne pas pénaliser son niveau musculaire.

smiley
Marche : La marche rapide est bénéfique, excellente pour le système cardio-respiratoire, moins traumatisante pour les tendons que le jogging. En revanche, la dépense énergétique est moindre, sauf lors de randonnées suffisamment longues sur des parcours très accidentés. La marche intensive est donc à conseiller si l'on veut que cette discipline devienne un véritable sport complémentaire, efficace pour perdre de la masse graisseuse !


smilie
Préparation physique : Primordiale pour renforcer son « gainage » : abdominaux et dorsaux. Le bassin sera mieux fixé et le coup de pédale plus efficace. Indispensable notamment pour préparer les sprints et pour les démarrages foudroyants !
L'hiver est la période idéale pour pratiquer du rameur par exemple.

Une « piqûre de rappel » est conseillée pendant la saison. Le stretching est tout aussi important.

smilie
Natation : Sport complet par excellence, non traumatisant pour les ligaments et les tendons. Développe les muscles de manière harmonieuse. Permet d'améliorer son souffle. Possède des vertus relaxantes inégalées. Permet de faire du sport même en cas de mauvais temps !


smileys

Publié dans Technique du cycliste

Partager cet article

Repost 0

En bref

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

       Présentation du Delta 7 ici




Publié dans Divers

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>