Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Tour de France et les Pyrénées * 1910 - 2010

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

 

Les Pyrénées et le Tour, c’est une histoire d’amour  commencée il y a un siècle

 

 

 


La Grande Boucle qui en est à sa 8e édition (4 737 km en 15 étapes) a certes déjà rencontré la montagne en 1905 mais, là, on franchit un cap. Henri Desgrange, le patron du Tour, redoute ces onze cols inconnus, culminant avec le Tourmalet et ses 17 km de pente, à 2 115 m. D’ailleurs, il a fallu qu’au printemps, Alphonse Steinès, collaborateur à « L’Auto », le journal organisateur, et déjà découvreur du Ballon d’Alsace, lui force la main et se rende sur les flancs du Tourmalet enneigé pour lui prouver que l’ascension du col serait possible.


La course a rendez-vous avec son destin les 19 et 21 juillet 1910 entre Perpignan et Luchon (289 km de routes improbables hérissées de 4 cols) et, après un jour de repos, entre Luchon et Bayonne (326 km assortis de 7 cols d’enfer).


Parmi les 110 partants, des champions qui se nomment François Faber, Octave Lapize, Louis Trousselier ou Gustave Garrigou, et des seconds couteaux, d’un courage indomptable. Desgrange a pourtant peur, et quand il voit les efforts déployés par Lapize pour gagner à Luchon après avoir avalé les cols du Portel (601 m), de Port (1 249 m), du Portet d’Aspet (1 069 m), et des Ares (797 m), il quitte la course et confie les clefs à Victor Breyer.


Pas de dérailleur, des routes impossibles, peut-être des ours et des aigles, un départ à 3 heures et demie du matin, dans la nuit, de quoi frémir en effet… Lapize, qui livre à Faber, vainqueur du Tour 1909, un duel homérique dans une course qui se joue aux points – le premier marque un point, le deuxième deux&hellip –, et non au temps, a attaqué. En tête à Peyresourde (1 569 m) et Aspin (1 489 m), il entreprend le Tourmalet sur sa machine ou à pied. Derrière, Garrigou, lui, ne descend pas de vélo.


Au sommet, il y a une centaine de mordus dont un photographe inconnu qui saisit la scène historique. Il est 7 heures. Il y a de la neige sur le bord de la route. Le dossard 4, celui du « Frisé », surnom de Lapize, arrive. Le voilà couvert de boue, machine à la main. C’est magique. Ce troisième « calvaire » franchi, Lapize et Garrigou foncent dans la descente, attaquent Soulor (1 474 m), Tortes (1 799 m) et Aubisque (1 709 m).

L’empoignade est rude. Garrigou, tombe. Lapize, seul, est à pied. Et à bout. Breyer l’interroge. Lapize lève sur lui des yeux révulsés et répond : « il y a que vous êtes des criminels ! On ne demande pas à des hommes de faire un effort pareil. J’en ai assez. » Là, Breyer et Steinès devinent le désastre.


Quand, soudain, résonne une exclamation sonore : « Oui, c’est moi ! » Et apparaît François Lafourcade. C’est un petit gars du coin, originaire de Lahontan. Il brûle la politesse à Lapize, lui prend 16 minutes et passe en tête au sommet. Lapize remet en route. L’arrivée est à 175 km. Victime de la « faim vaille », Lafourcade sera repris avant Osquich (507 m) par Lapize qui s’impose à Bayonne au sprint devant Albini après 14 h et 10 min de selle. Ils ont fait l’impossible ! Les quatre points que Lapize a repris à Faber dans les Pyrénées, seront essentiels à Paris où il triomphe. Lafourcade, le petit Pyrénéen, est 14e sur 41 classés.

Publié dans Activités club

Partager cet article

Repost 0

Le choix d'un cuissard

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

Interview de Glen Mc Kibben, chef produit équipement du cycliste chez Mavic


smiles

 


Quels sont les points essentiels à déterminer pour choisir le bon cuissard ?

 

Il faut déjà cibler le type de pratique (randonneur, cyclosportif, coursier, vététistes etc ..) car des gammes existent pour chacun.

L'autre point, c'est le lieu géographique où l'on se pédale régulièrement. Un modèle trop aéré sera mal adapté si vous habitez une région où la météo est plutôt fraîche et à l'inverse, des cuissards, dont la ventilation n'est pas le point fort, deviendront inconfortables si vous avez l'habitude de rouler par forte chaleur


La morphologie du cycliste est elle une composante de ce choix ?

 

Il faut, dans la mesure du possible, essayer avant d'acheter. Et surtout se mettre dans la position cycliste, penché pour voir comment se comporte la tenue, car debout, cela donne aucune indication. Si le cuissard remonte au niveau des cuisses, c'est que la taille essayée est trop grande. A l'inverse, si les bretelles rentrent trop dans la peau que les cuisses sont trop serrées et que vous vous sentez à l'étroit alors la taille choisie est trop petite. Quoi qu'il en soit, il faut toujours se mettre en situation car en statique, debout, votre jugement sera complètement faussé

 

Si je suis pratiquant occasionnel, ou à l'inverse un cycliste qui se lance dans les grandes distances, quel type d'insert dois je privilégier ?

 

Le confort et l'amorti sont à privilégier dans le cas des pratiquants occasionnels, ceux qui font des longues distances prendront un modèle avec une densité plus importante mais qui aura moins tendance à s'écraser sous le poids du cycliste

 

L'arrivée des selles en carbone et des modèles de moins en moins rembourrés a t'elle eu une influence sur les choix des cuissards ?

 

Oui, indéniablement. La recherche du confort se fait désormais sur le cuissard. On note aussi que certaines selles aux coupes agressives abîment le textile au niveau des zones de frottement, sur les cuisses

 

Pour les femmes, quelles sont les différences techniques que l'on trouve dans un cuissard (notamment au niveau de l'insert) par rapport aux hommes ?

 

S'il y a bien un produit où il faut faire attention c'est le cuissard. Le positionnement de l'insert et sa forme seront totalement différents car l'anatomie féminine n'a rien à voir. Toutes les marques ont d'ailleurs une collection femmes bien développée pour répondre à ces attentes.

 

Avec ou sans bretelles ?

 

A voir mais de notre point de vue, ce n'est pas pratique, surtout s'il faut s'arrêter pour satisfaire des besoins naturels

 

Comment l'entretenir pour que les propriétés du cuissard soient conservées dans le temps ?

Y a t-il une durée de vie limite ?

Comment savoir que l'insert n'est plus performant ?

 

Il faut bien respecter les consignes de nettoyage spécifié sur le cuissard. Le lycra n'aime pas la chaleur donc si on fait un lavage à trop forte température, le produit sera détérioré. Il faut mieux laver à froid et à la main pour le préserver dans le temps. C'est un facteur essentiel pour la durée de vie.

De même, rouler avec une selle brodée ou ayant des zones abrasives pourra abîmer rapidement le modèle.

 

Comment expliquer la différence de prix entre des modèles à 200 € et d'autres qui valent moins de 100 € ?


La différence est liée au choix du matériau pour fabriquer le modèle haut de gamme. La fibre sélectionnée sera souvent plus confortable avec une construction plus ergonomique et ces modèles auront la capacité de mieux évacuer la transpiration. Au niveau de l'insert, il peut aussi être plus technique, en tout cas répondre à des demandes plus spécifiques. Ensuite, c'est aussi une foule de petits détails comme le choix de la bande élasthanne pour maintenir le cuissard sur les cuisses, des petits logements zippés de rangements, etc ...

 

Noret, l'exception française


Depuis plus de 60 ans, la société Noret fabrique des vêtements cycliste en Bretagne et n'a jamais dérogé à cette règle. Entreprise familiale, elle fait mieux que résister aux grandes marques internationales. Nicolas Bonenfant, directeur commercial, nous explique sa vision pour fabriquer un bon cuissard

 

Techniquement, qu'est ce qui est le plus difficile à faire dans la fabrication d'un cuissard ?

 

Clairement, c'est la mise en place de la peau de chamois ou de l'insert sur le fond du cuissard, qui est une opération très délicate. Mal posée, ne serait ce qu'un décalage de 0,5 com et c'est un risque d'inconfort et de blessure qui peut arriver. On porte donc une attention toute particulière à cet aspect


Malgré le fait que vous fabriquiez en France, vos modèles de cuissard haut de gamme ne dépassent pas les 100 €, comment faites vous pour être aussi compétitif ?

 

Nous réduisons simplement notre marge pour pouvoir proposer des produits adaptés au budget de nos clients. Ceci sans rogner sur la qualité du lycra employé ou la technicité de l'insert du fond de cuissard

 

Certaines selles peuvent elles abîmer le cuissard ?

 

Oui on remarque que les selles qui ont une coupe agressive avec des bords effilés ou un bec pointu ont tendance à user le cuissard plus rapidement. De même que celles qui sont brodées, l'usure intervient beaucoup plus rapidement. Cela sera d'autant plus vrai que la densité de lycra utilisé est faible. C'est un paramètre à prendre en compte quand on choisit un cuissard

Publié dans Technique du cycliste

Partager cet article

Repost 0

Arrivée sur les Champs Elysées

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

 

Longjumeau - Paris Champs ELysées - 102.5 km

 

 

1 - Cavendish M. (GBR) - Team HTC - 2 h 42 mn 21

 

               2 - Petacchi A. (It) - Lampré

 

                            3 - Dean J (Nzl) - Garmin

 

maillot jaune - Contador A.  (Astana)   -  91 h 58 mn 48

             2         - Schleck A.   (Team Saxo Bank)  à 39 s

             3         -  Menchov D.  (Rabobank) à 2 mn 01


Publié dans Activités club

Partager cet article

Repost 0

19ième et 20ième étape

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

 

Salies de Bearn - Bordeaux - 198 km

 

 

1 - Cavendish M. (GBR) - Team HTC - 4 h 27 mn 09

 

               2 - Dean J. (Nzl) - Garmin

 

                            3 - Petacchi A. (It) - Lampré

 

 

 

 

 

Contre la Montre 52 km - Bordeaux - Pauillac

 

 

1 - Cancellara F. (Sui) - Team Saxo Bank - 1 h 00 mn 56

 

               2 - Martin T. (All) - Team HTC à 17 s

 

                            3 - Grabsch B. (All) - Team HTC à 1 mn 48

 

maillot jaune - Contador A.  (Astana)   -  89 h 16 mn 27

             2         - Schleck A.   (Team Saxo Bank)  à 39 s

             3         -  Menchov D.  (Rabobank) à 2 mn 01

Publié dans Activités club

Partager cet article

Repost 0

23 juillet 2010

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

 

 

Publié dans Activités club

Partager cet article

Repost 0

18ième étape - Pau - Col du Tourmalet

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

 

Pau - Col du Tourmalet - 174 km

 

 

 

 

1 - Schleck A. (Lux) - Team Saxo Bank - 5 h 03 mn 29

 

               2 - Contador A. (Esp) - Astana

 

                            3 - Rodriguez Oliver j. (Es) - Katusha Team

 

maillot jaune - Contador A.  (Astana)   -  83 h 32 mn 39

             2         - Schleck A.   (Team Saxo Bank)  à 08 s

             3         -  Sanchez S.  (Euskatel Euskadi) à 3 mn 32

 

Publié dans Activités club

Partager cet article

Repost 0

José à Bordeaux - Paris

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

 

José en attente du départ

smileys

 

 

5 h 30 départ par groupe de 20 coureurs

e9242294b0795882474db7c9dc79db44.gif

 

 

                     Kilomètre 150, la chaleur était présente à 10 h 30 du matin !

smileys

 

 

12 h 30 préparation du repas        smiles

 

 

12 h 40, le repas a du mal à descendre       smiles

 

 

Kilomètre 250, 2ième contrôle, chaleur étouffante !!

smilie

 

 

Kilomètre 290, abandon ... sans commentaires et sans photos !

 

smilie

 

Merci à Christiane pour les photos

Publié dans A l'honneur

Partager cet article

Repost 0

17ième étape - Bagnères de Luchon - Pau

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

 

Bagnère de Luchon - Pau - 199.5 km

 

 

 

 

1 - Fedrigo P. (Fra) - Bouygues Télécom - 5 h 31 mn 33

 

               2 -Casar S. (Fra) - Française des jeux  

 

                            3 - Plaza Molina R. (Es) - Caisse d'Epargne

 

maillot jaune - Contador A.  (Astana)   -  78 h 29 mn 10

             2         - Schleck A.   (Team Saxo Bank)  à 08 s

             3         -  Sanchez S.  (Euskatel Euskadi) à 2 mn 00


Publié dans Activités club

Partager cet article

Repost 0

16ième étape - Pamiers - Bagnères de Luchon

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

 

Pamiers - Bagnères de Luchon - 187.5 km

 

 

 

 

1 - Voechkler T C. (Fra) - AG2R - 4 h 44 mn 51

 

               2 -Ballan A. (It) -BMC Racing Team  à 1 mn 20

 

                            3 - Perez Arrieta A. (Es) - Footon Servetto à 1 mn 20

 

maillot jaune - Contador A.  (Astana)   -  72 h 50 mn 42

             2         - Schleck A.   (Team Saxo Bank)  à 08 s

             3         -  Sanchez S.  (Euskatel Euskadi) à 2 mn 00

 

Publié dans Activités club

Partager cet article

Repost 0

Vu dimanche 18 juillet 2010

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

 

Messieurs Philippe, Henri et Albert, il y a erreur sur le lieu de rendez vous  smileys

 

 

 

Vous n'êtes pas bien réveillé, ici c'est rendez vous VTT !

 

Mais si vous voulez vous joindre à la prochaine sortie le dimanche 25 juillet

vous serez les bienvenus, c'est reco circuit randonnée "U"


smiley

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>