Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Point Bleu

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

point-bleu.jpg

 

Notre Sponsor Sport et Nature revend une nouvelle marque de cycle dans les spécialités Route et VTT

FELT.jpg

Du bas de gamme au très haut de gamme

Cadres Alu ou Carbone

Photos magasin

Général

 

Route01  Route02

 

vtt01  vtt02

Partager cet article

Repost 0

Un crozonnais

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

 

Un Crozonnais d’origne, ancien adhérent du VSPC à l'honneur 

Raymond_Cail.jpg

Raymond Caillot

Article paru dans la presse 

L'Echo Républicain

EURE-ET-LOIR > CYCLISME > LÈVES 19/11/14 - 06H00

 

Le bouquet final de la saison

Raym_Caillot.jpg

Les vainqueurs en maillot entourés des organisateurs et de Claude Montacet

de Rémi Martial, maire de Lèves - photo : Jean-Philippe Lampin

 

Samedi matin, des meilleurs cyclosportifs de toute la France étaient réunis à la mairie de Lèves à l’invitation de Claude Montac, le chef d’orchestre de” La blé d’or”.

Organisateur depuis 21 ans de la célèbre cyclosportive "La blé d'or" et président de l'association qui chapotte le « Trophée passion 2014 », Claude Montac a tenu à récompenser les cyclosportifs ayant obtenu le plus grand nombre de points après avoir participé au maximum d'épreuves nationales figurant au programme.

7 % de féminines seulement

Le calendrier avait débuté le 27 avril par "La blé d'or" à Lèves, avant de se terminer par "La Jean-François-Bernard" dans la Nièvre et" La Louis-Pasteur" dans le Jura le 24 août, en passant au cours des mois de mai à juillet par "Le triangle du Doubs", "Les six bourgeois", dans le Pas-de-Calais, "La Antonin-Magne" et" L'étape Sanfloraine", toutes deux dans le Cantal. Au cours de ces épreuves, où les féminines ne représentaient que 7 % des participants, 2 circuits, de 80 à 100 km et de 130 à 180 km, permettaient aux cyclosportifs d'en découdre, ce, durant 2 h 30 à 4 heures pour le petit parcours et 3 h 30 à 6 heures pour le plus long. Le classement final a été calculé parmi les compétiteurs ayant effectué au moins 4 épreuves et terminant dans les 30 premiers à chaque fois.

Des bons d'achats et un livre en cadeaux

Sur les 14 vainqueurs potentiels correspondant à 7 catégories d'âge pour le grand parcours, 6 pour le petit et une catégorie concernant les féminines, la moitié d'entre eux avaient fait le déplacement… en voiture (dont les plus éloignés résident dans l'Ain et le Pas-de Calais), ainsi que 4 des organisateurs.

Chaque vainqueur a reçu un bon d'achat de 100  sur le site rueduvelo.com ainsi qu'un livre sur l'histoire du tour de France. Les trois cyclosportifs ayant participé au maximum d'épreuves, c'est-à-dire 6 (puisque le 24 août il y en avait deux le même jour… dans le Jura et dans la Nièvre !) ont été récompensés, chacun, par un séjour d'une semaine en pension complète au bord d'une plage bretonne.



Publié dans Divers

Partager cet article

Repost 0

Le Chocolat

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

 

Le chocolat, c'est le péché mignon de bon nombre de cyclistes ! Il possède de nombreuses vertus. Mais cela suffit-il à lui décerner un blanc-seing ? De quelles précautions faut-il s'entourer, pour n'en conserver que le meilleur ?

Chocolat noir

Cocolat

Il contient un taux de cacao plus élevé que les autres (entre 35 et 99%) ; un chocolat noir de qualité supérieure, à fort taux de cacao, contient naturellement moins de sucre ajouté. Evitez le chocolat noir contenant de l'huile de palme.

Chocolat au lait

Sa qualité supérieure se détermine par le choix des fèves de cacao et par le lait en poudre, extrait de lait frais de qualité supérieure. Les chocolats au lait de basse qualité peuvent être très sucrés et riches en graisses laitières ou de source végétale autre (palme….)

Chocolat blanc

Seul le beurre de cacao est utilisé ; c'est le composant, incolore, le plus cher, qui est extrait des fèves de cacao. Il est mélangé à d'autres ingrédients fins comme le lait, le sucre et la vanille. Le chocolat blanc a une teneur très faible en pâte de cacao, voire inexistante.

Le chocolat noir est celui qui présente le plus d'avantages pour le cycliste. Il n'en demeure pas moins aussi vecteur de petits inconvénients.

6 avantages du chocolat noir pour le cycliste

Même s'il est rarement consommé dans ce but, le chocolat noir, en quantité modérée, peut avoir des effets positifs sur la santé :

1) réduction des risques de maladies cardiovasculaires, AVC, maladies du cœur, des vaisseaux… grâce à l'action antioxydante et anti-inflammatoire des polyphénols. Ceux-ci ont une action positive sur le système circulatoire. Ils agissent directement sur la fluidité du sang et contribuent à réduire la pression artérielle légère.
2) anti-stress, tonique et psychostimulant grâce à la théobromine
3) aide à la mémoire, apprentissage et vigilance. Très riche en potassium et en magnésium, le chocolat agit aussi sur le cerveau via la théobromine et la caféine qui sont des psychostimulants (amélioration de l'attention et de la concentration)
4) stimulant musculaire et anti-crampes grâce à ses nombreux minéraux

5) effet positif sur la prévention et l'évolution de l'ostéoporose chez les coureuses ménopausées grâce à la forte teneur en magnésium
6) plaisir gustatif

6 inconvénients du chocolat noir pour le cycliste

1) forte densité énergétique qui n'aide pas à perdre du poids
2) forte teneur en acides gras saturés (même si théoriquement notre organisme est censé les prendre en charge et les métaboliser)
3) caractère addictif*
4) présence d'acide phytique et d'acide oxalique, qui ont pour effet de diminuer l'absorption des sels minéraux
5) présence de tyramine qui peut favoriser les maux de tête
6) présence de théobromine, qui est un facteur aggravant des reflux acides gastro-œsophagiens, car elle relâche les muscles du sphincter gastro-œsophagien, permettant aux acides gastriques d'accéder à l'œsophage

Publié dans Recettes sportives

Partager cet article

Repost 0

LES BIENFAITS DU CYCLISME

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

 

Les bienfaits du cyclisme

Cycliste.jpg

LE CYCLISME PERMET UN EXCELLENT TRAVAIL CARDIO-VASCULAIRE

Rouler régulièrement à une allure modérée permet de faire travailler le cœur dans de bonnes conditions. Ce dernier gagne ainsi en puissance de contraction et travaille plus longtemps sans défaillance. Ce développement de l’endurance cardiaque entraîne une récupération plus rapide et une réduction sensible des risques cardio-vasculaires. D’après une étude publiée par le British Medical Journal en 2011, une demi-heure de vélo par jour, permet de diminuer par deux ce risque. Il est toutefois important de rouler à son rythme et de ne pas dépasser ses limites. Vous ne devez pas être essoufflé quand vous pédalez, sauf bien évidemment lors d'une montée longue et difficile, nécessitant un effort intense.

LE CYCLISME AIDE À MIEUX RESPIRER

En parlant de souffle, une activité régulière amène à une amélioration du volume pulmonaire et par conséquent à une amplification des capacités respiratoires. La respiration devient plus profonde, plus efficace et la résistance à l’effort augmente, conduisant à une évolution progressive des performances.

LE CYCLISME AMÉLIORE LA CIRCULATION SANGUINE

Le cyclisme est vivement conseillé aux personnes souffrant de problèmes circulatoires, le renforcement de l’endurance cardiaque née de l’activité cycliste engendrant une meilleure oxygénation/irrigation des muscles et des organes (notamment au niveau des jambes, très sollicitées). L'activité physique permet par ailleurs de brûler les mauvaises graisses et favorise l'entrée du glucose dans les cellules (diminution du sucre dans le sang et des besoins en insuline). En résulte une baisse significative du taux de cholestérol, ainsi qu’une diminution de l’hypertension artérielle et de la glycémie.

LE CYCLISME ACCOMPAGNE LA PERTE DE POIDS

Surtout, le cyclisme est une discipline tout particulièrement recommandée aux personnes souffrant de surpoids. En plus de faciliter et d’améliorer la digestion grâce à un massage très énergique des intestins (facteur décisif dans la perte de poids), il permet de faire du sport sans l’inconvénient majeur de ressentir ses kilos en trop. Les personnes en surcharge pondérale pratiqueront ainsi plus volontiers le vélo que la marche, tout comme les personnes âgées (au métabolisme fragile et à la recherche d’une activité physique peu traumatisante pour le corps).

LE CYCLISME PERMET DE DESSINER LES MUSCLES

Le cyclisme véhicule un certain nombre d’idées reçues, pourtant erronées. On a ainsi souvent reproché à cette discipline d’entraîner une courbure du dos du fait la position penchée que prennent les coureurs sur leur machine.  Or, cette position étant l’effet de l’action musculaire, elle n’incurve nullement la colonne vertébrale comme les inclinaisons passives prises par les écoliers. De même, certaines personnes sont persuadées que le vélo entraîne un développement excessif des muscles des jambes, notamment des mollets. Une affirmation totalement fantaisiste puisque le cyclisme n’est pas une discipline où le travail physique s’effectue en force et que pédaler permet justement de dessiner les muscles.

LE CYCLISME RENFORCE LES OS

Comme tout exercice physique régulier, faire du vélo est également bénéfique pour le maintien musculaire et osseux. Avec une pratique régulière la formation osseuse est stimulée et la solidité du squelette est renforcée, permettant de prévenir les risques d’ostéoporose (fragilité excessive du squelette due à une diminution de la masse osseuse et à l'altération de la micro-architecture osseuse). De surcroit, muscles et ligaments deviennent plus souples et plus puissants. D'après le British Medical Journal, la réduction du potentiel physique chez un cycliste “régulier” est ainsi inférieure à 5 % par décennie après 30 ans, alors qu’elle est supérieure à 10 % pour une personne sédentaire.

LE CYCLISME FAVORISE LA RELAXATION

Enfourcher son vélo permet aussi de diminuer la tension nerveuse et l’anxiété, à l’origine de la sensation de stress. L’activité physique entraîne en effet la production d’endorphines, (substances produites par certaines cellules du cerveau aux propriétés calmantes et euphorisantes), procurant ainsi une sensation de détente psychique et de bien-être. Enfin, le vélo constitue un excellent somnifère quand il est pratiqué à bon escient. Une sortie adaptée à ses capacités laissera une sensation de fatigue physique très agréable, facilitant ainsi un sommeil sain et réparateur.

LE CYClisme DÉVELOPPE LE SYSTÈME NEUROSENSORIEL

“La petite reine” joue un rôle fondamental dans le développement neurosensoriel. Grâce au contact avec l’environnement, le cycliste développe en effet son ouïe (spectre sonore varié), sa vue (champ visuel), son toucher (accélérations et décélérations non subies) et son odorat (respiration soutenue).

 

 

Publié dans Conseil forme

Partager cet article

Repost 0