SECURITE

Publié le par Velo Presqu'île de Crozon

Ne jouez pas avec votre vie. Rouler à vélo, ce n’est pas jouer à la roulette russe. Alors équipez-vous et protégez-vous. Parce que l’on n’est jamais trop prudent, voici quelques pr

Soyez visibles !

Peu importe le milieu où ils circulent, les cyclistes ne seront jamais aussi visibles qu’une voiture ou autre véhicule à moteur. Par jour sombre ou pour rouler en-dehors de la journée, veillez à porter des vêtements clairs, réfléchissants, et à utiliser des lumières sur votre vélo. Assurez-vous que ce matériel fonctionne avant chaque sortie et apportez, pourquoi pas, un second éclairage avant et arrière au cas où le premier tomberait en panne. Pour les clubs, pensez à dessiner des tenues aux couleurs claires, voire même à proposer des vestes réfléchissantes dans le pack d’équipement vestimentaire de vos membres. 

Portez un casque.

On ne le dira jamais assez : le casque protège et sauve des vies. Ce principe de sécurité élémentaire est à ce point important qu’une page entière lui est consacrée sur ce site. Cliquez sous l’onglet « Prévention » et « port du casque » pour connaître l’entièreté des incitants à son utilisation.

Ne faites pas confiance aux automobilistes !

Les cyclistes, tout comme les piétons, font partie des usagers faibles. Selon la loi, les conducteurs ne peuvent en aucun cas mettre les usagers faibles en danger et doivent, dans la plupart des cas, leur céder la priorité. Ils doivent par exemple laisser traverser les cyclistes à vélo lors de croisements avec les pistes cyclables ou ralentir au croisement d’un chemin de Ravel. Hélas, ces principes sont loin d’être respectés par les automobilistes. Quant au trafic, les conducteurs aperçoivent le plus souvent les cyclistes mais ne réalisent pas jusqu’à quelle vitesse ceux-ci peuvent circuler. Alors doublez de vigilance et évitez d’être trop en confiance dans la circulation routière. Vérifiez par exemple sur votre gauche lorsque vous prenez votre priorité.

Roulez à droite

Rouler à droite ne signifie pas rouler dans le caniveau ; gardez plutôt un bon mètre de votre côté. Ainsi, on vous verra beaucoup mieux et vous pourrez vous rabattre si quelqu’un vous frôle en dépassant. Vous éviterez aussi les portières qui s’ouvrent brusquement.

Montrez vos intentions

Le geste du bras est nécessaire pour ne pas surprendre les autres usagers. Mais si cela doit vous faire perdre l’équilibre, renoncez ! Montrez plutôt vos intentions en croisant le regard de l’autre personne. A chaque fois que vous faites une manœuvre, que vous ayez tendu le bras ou non, essayez d’établir ce contact visuel. Il permet de contrôler si l’autre vous a bien vu et vous laisse passer.

En cas d’accident

Quelque soit la personne en tort, l’assureur du véhicule doit toujours indemniser le cycliste comme usager faible pour tous les dégâts physiques mais également matériels qui ont été causés. Cependant, ce caractère de l’usager faible sera souvent contesté par l’assureur. 

 

Très bon article trouvé sur le site Belge: http://www.velo-liberte.be/

Commenter cet article